1 place de l'Abbé Pierre en haut à droite des escaliers 95490 Vauréal
07 68 42 48 56

Discours universel sur le courage d’être

Discours universel sur le courage d’être

Aujourd’hui il n’y a pas de messe chrismale – mais je ne peux pas laisser passer cette messe sans faire mémoire des prêtres. Des prêtres qui offrent leur vie pour le Seigneur. Des prêtres qui sont des serviteurs. Ces jours-ci, plus de 60 prêtres sont morts ici en Italie, dans l’attention des malades à l’hôpital, et également des médecins des infirmiers, des infirmières… ce sont les saints de la porte à côté. Des prêtres qui ont donné leur vie en servant.

Vous pouvez avoir des défauts, être anxieux et toujours en colère, mais n’oubliez pas que votre vie est la plus grande entreprise au monde. Vous seul pouvez l’empêcher d’échouer. Beaucoup vous apprécient, vous admirent et vous aiment. Rappelez-vous qu’être heureux ce n’est pas avoir un ciel sans tempête, une route sans accidents, un travail sans fatigue, des relations sans déceptions. Être heureux c’est trouver la force dans le pardon, l’espoir dans les batailles, la sécurité dans les moments de peur, l’amour dans la discorde. Être heureux n’est pas seulement goûter au sourire, mais aussi réfléchir dans la tristesse ; ce n’est pas seulement célébrer les succès, mais apprendre les leçons des échecs ; ce n’est pas seulement ressentir la joie sous les applaudissements, mais aussi la ressentir dans l’anonymat. Être heureux n’est pas une fatalité du destin, mais une réussite pour ceux qui peuvent voyager en eux-mêmes. Être heureux c’est cesser de devenir une victime et devenir l’auteur de votre destin. C’est traverser les déserts pour pouvoir encore trouver une oasis au fond de notre âme. C’est remercier Dieu pour chaque matin, pour le miracle de la vie. Être heureux c’est être sans crainte face à nos propres sentiments. C’est pouvoir parler de soi. C’est avoir le courage d’entendre dire «non». La confiance est à l’écoute des critiques, même si elles ne sont pas justifiées. Être heureux c’est embrasser vos enfants, choyer vos parents, vivre des moments poétiques avec des amis, même s’ils nous blessent. Être heureux c’est laisser vivre la créature qui vit en chacun d’entre nous, libre, joyeuse et simple. Il faut avoir de la maturité pour pouvoir dire : «J’ai fait des erreurs», pour avoir le courage de dire « Je suis désolé », pour avoir la sensibilité de dire « J’ai besoin de toi », pour avoir la capacité de dire « Je t’aime ». Que votre vie devienne un jardin d’opportunités pour le bonheur… Au printemps, un amoureux de la joie ; en hiver, un amoureux de la sagesse. Et lorsque vous faites une erreur, repartez car c’est ainsi que vous serez un amoureux de la vie. Vous constaterez qu’être heureux n’est pas avoir une vie parfaite. Mais utilisez les larmes pour irriguer la tolérance. Utilisez vos pertes pour raffermir la patience. Utilisez vos erreurs pour sculpter la sérénité. Utilisez la douleur comme plâtre du plaisir. Utilisez les obstacles pour ouvrir les fenêtres d’intelligence. Ne jamais abandonner… Ne jamais abandonner les gens qui vous aiment. Ne jamais abandonner le bonheur, car la vie est une entreprise incroyable.

Pape François

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire